Skriv svar

Ou se trouvent ces camps de prisonniers en Allemagne?

maeder32
female
Inlägg: 36
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

J'ai retrouvé des anciennes lettres des frères de ma grand-mère qui étaient prisonniers en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale.
Voici les adresses des expéditeurs, pouvez-vous me dire à quels camps sont rattachés ces adresses?
Merci beaucoup pour votre aide.
img20201210_14423147.pdf
(164.89 KiB) Nerladdad 33 gånger
img20201210_14431921.pdf
(129.45 KiB) Nerladdad 18 gånger

genea0277
male
Inlägg: 3111
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

voir à Wolfenbüttel
https://fr.wikipedia.org/wiki/Wolfenb%C3%BCttel

une adresse à Berlin : secteur postal NW87, Strasse 8 Gebau...?

il y a une autre adresse qui correspond à Falkensee
KZ Sachsenhausen - Außenlager Falkensee (bei Berlin)
https://www.falkensee.de/verzeichnis/objekt.php?mandat=65550

Résultats de traduction google
À partir de janvier 1943, l'usine Deutsche Maschinen AG (DEMAG) de Falkensee, qui a été construite en 1938 en tant qu'atelier de réparation de la Reichsbahn, a été agrandie en un immense complexe d'armement avec deux camps d'esclaves de travail. Les prisonniers du camp de concentration de Sachsenhausen ont établi un camp pour les travailleurs étrangers et forcés et l'un des plus grands camps satellites du camp de concentration de Sachsenhausen au nord de l'usine, près de la frontière Spandau / Staaken.

Le 10 octobre 1943, le camp satellite de Falkensee est entré en service. Entre 1 600 et 2 500 hommes de presque tous les pays d'Europe, mais principalement de France, de Pologne, d'URSS et de Norvège, étaient hébergés dans neuf casernes, les soi-disant blocs. D'autres casernes telles que la cuisine, le bureau, l'armoire à vêtements et l'infirmerie ont été utilisées pour l'auto-administration du camp. La caserne était entourée de deux clôtures de barbelés chargées électriquement et sécurisées par des gardes SS armés.

Les prisonniers ont dû travailler dans des conditions inhumaines dans l'usine d'armement DEMAG. Indépendamment de leur santé ou de leur vie, ils étaient poussés à produire des armures et des armures. En 1944, une partie de la production d'armes a été transférée de l'usine au camp de prisonniers. Des ateliers ont été mis en place dans quatre casernes et celles-ci ont été entourées d'une clôture en tant que zones spéciales.

Des heures d'appel, des vêtements inadéquats, une mauvaise alimentation, un travail physique pénible pouvant aller jusqu'à 14 heures et les abus quotidiens des gardes et des contremaîtres SS (kapos) ont fait d'innombrables victimes. Les prisonniers malades et épuisés ont été transportés au camp principal de Sachsenhausen. Là, les gens qui, aux yeux des SS, étaient devenus "inutilisables" pour le travail ont été assassinés et brûlés dans le crématorium. Les ouvriers qui manquaient à l'usine d'armement ont été remplacés par les SS du réservoir de prisonniers disponible.

L'évacuation ou la liquidation du camp ordonnée par la direction SS en vue de l'avancée de l'armée soviétique en avril 1945 pourrait être empêchée par les prisonniers du comité du camp illégal et la direction de l'usine DEMAG. Le 24 avril, la plupart des gardes SS ont fui vers l'ouest. Les prisonniers, dirigés par le comité du camp, ont attendu l'arrivée des troupes soviétiques avant de quitter les lieux de la terreur le 26 avril.


C.

genea0277
male
Inlägg: 3111
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Jean DOMANCHIN sur Arolsen Archive: 1 document le mentionne à "Heerte Lager "
https://collections.arolsen-archives.org/G/wartime/02020201/0551/144056641/001.jpg

(sur l'enveloppe ce pourrait être Heerte über Wolfenbüttel ?)
Il y a bien eu un camp de prisonniers à Heerte bei Wolfenbüttel
https://de.wikipedia.org/wiki/Heerte
Heerte est l'un des 31 quartiers de la ville indépendante de Salzgitter en Basse-Saxe, situé dans le secteur ouest. Heerte a appartenu au district de Wolfenbüttel jusqu'au 31 mars 1942 et est devenu une partie de la ville de Watenstedt-Salzgitter par un acte administratif le 1er avril 1942. Le 23 janvier 1951, il est officiellement rebaptisé Salzgitter.

C.

maeder32
female
Inlägg: 36
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonsoir,

Merci beaucoup pour votre aide.
Est-ce que ces camps correspondent à des STALAG, si oui lesquels? Les descriptifs sont terrifiants.
Vous avez bien trouvé pour Jean DOMANCHIN, la date de naissance sur le document correspond.
Encore merci

genea0277
male
Inlägg: 3111
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

Les Stalag (Stamm Lager) concernent les militaires prisonniers de guerre non officiers ( pour les officiers ce sont des Offlag).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_camps_de_prisonniers_de_guerre_du_IIIe_Reich

Le camp de Sachsenhausen est lui un camp de concentration (KZ ou KL), situé à 30 km de Berlin, et qui disposait de camps annexes aux alentours (jusqu'à une centaine de camps extérieurs et commandos). Celui de Falkensee en faisait partie.
Les camps de concentration concernent principalement les opposants politiques, les juifs, les déportés, les travailleurs civils étrangers...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_concentration_d%27Oranienbourg-Sachsenhausen

Pour Heerte, il s'agit d'un camp de travail pour les travailleurs forcés (Wohnlager und Arbeitslager)
https://de.wikipedia.org/wiki/Liste_der_Wohn-_und_Arbeitslager_im_Salzgittergebiet

C.

aertzer
female
Inlägg: 1141
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

Un rapide coup d'oeil sur la liste des prisonniers de guerre ne permet pas de trouver le nom de vos grands-oncles, ce qui n'est pas surprenant puisqu' à la date de mobilisation générale le samedi 2 septembre 1939 ils n'avaient pas 20 ans. Seuls les hommes valides de 20 a 48 ans ont été mobilisés.

Une petite partie de la classe d'âge de 1920 a été mobilisée, ce qui laisse la porte ouverte à un possible statut de PG pour André.

Je n'ai pas non plus trouvé leur éventuelle déportation vers un camp de concentration. Etaient-ils Résistants ou communistes ce qui pourrait suggérer qu'ils aient été dans un camp de concentration ?

Peut-être ont-ils été raflés pour être STO ? Sinon, pour des raisons économiques ils sont partis dans le cadre du STO libre ? Ou bien ont-ils travaillé pour l'organisation TODT ?

Quoi qu'il en soit l'adresse donnée par André Domanchin à Falkensee correspond au camp de l'usine Siemens et non pas Demag.

L'adresse à Berlin concerne le camp de l'usine A.E.G (à vérifier). Votre grand oncle indique le N°8 alors que le camp était au 8A. A proximité il y avait aussi un camp de Siemens. Dans toute cette partie de Berlin il y avait de nombreux camps pour les travailleurs dans les différentes usines soumises à un effort de guerre de plus en plus important.

Il faut savoir par ailleurs que dans les usines il y avaient aussi bien des travailleurs libres, des travailleurs forcés que des internés des camps de concentration qui étaient détachés dans des sous-camps du camp principal de concentration.

Le statut de ces différentes catégories de travailleurs variaient. Les plus mal traités étaient les Juifs et les Russes puis les Polonais et enfin, après 1943, les Italiens. Cependant au fur et à mesure que la situation se dégradait les cadences de travail ont augmenté, les rations alimentaires ont diminué même pour les Français et la fin fut dramatique pour tout le monde, la ville ayant été bombardée à près de 80%.

Pour ce qui concerne Heerte l'adresse ne permet pas de situer le camp qui permet de le rattacher à une usine. Il y en avait plusieurs qui ont hébergé des travailleurs civils comme des travailleurs forcés. Il faudrait faire une recherche plus approfondie en Allemagne.

Cordialement
Andrée

Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant.
Pythagore

aertzer
female
Inlägg: 1141
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Pour connaître le statut de vos grands-oncles il me semble que le plus simple est d'interroger les Services Historiques de la Défense à Caen.

SHD CAEN
Rue Neuve Bourg l'Abbé, 14000 Caen
Téléphone : 02 31 38 45 82
Courriel : shd-caen.courrier.fct@intradef.gouv.fr.

Par ailleurs interrogez le CICR à Genève le 25 janvier prochain dès 8 heures du matin.

tracing.archives@icrc.org.

Cordialement
Andrée

Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant.
Pythagore

maeder32
female
Inlägg: 36
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour
Merci pour vos réponses.
J'essaye de trouver des indices dans les lettres qu'ils ont laissés (ils parlent des conditions de vie, des colis reçus, des permissions, du travail).
Une vraie enquête...
Cordialement

mschreiner
female
Inlägg: 728
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour

Les prisonniers de guerre étaient des militaires qui avaient été rassemblés dans des stalags.
Pour cela voyez leurs registres matricules aux Archives départementales.

Je pense qu'ils étaient en Allemagne dans le cadre du STO (Service de travail obligatoire).
Le SHD et le site AROLSEN devraient pouvoir vous aider.
https://arolsen-archives.org/fr/

Cordialement
Maryse

Skriv svar

Återgå till "Armée, vie militaire et périodes de guerre"