Skriv svar

Départements classés selon le degré d'instruction des conscrits de 1864..........

nbernad
nbernad
Inlägg: 8087
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

Le titre de la carte de France qui suit:

C01.JPG

Et donc, la carte:

C00.JPG

Bonne fin d'année, protégez-vous et que les vôtres soient protégés du ou des "pestes" modernes et.............des 135€ d'amende

:arrow: oui, je sors !.................à bientôt !
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

dbassanobarat
female
Inlägg: 1588
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Vraiment intéressant.
Je viens de voir sur mes Sosas des Landes (78% d'après la carte) qui ont eu 20 ans vers 1865 ils savaient signer , mais pas leurs mères, ni leurs grands pères.
Dans le Cantal (42%) ils signent aussi et les femmes aussi , mais pas la génération d'avant.

Tous paysans, de siècles en siècles.

Ma grand-mère me disait que sa grand mère ne savait pas écrire, ni parler français seulement le patois (le gascon), mais les hommes oui écrivaient et parlaient français.
Bien à vous

Bon cap d'an !
Dominique.

ericdubois
male
Volunteer moderator
Inlägg: 2024
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Ce qui m'étonne, ce sont les cas où les parents savent lire et écrire mais pas leur descendance. Je suis tombé sur quelque cas comme ça.

Il faudra un jour que j'enregistre cette information sur les fiches de mes ancêtres.

dbassanobarat
female
Inlägg: 1588
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Moi aussi je l'ai vu, et cela m'a frappée.
Parfois ce sont des générations du XVIIème siècle où on peut soupçonner des grands parents protestants sachant lire et ensuite obligés de se glisser dans la masse catholique on ne veut pas prêter à enquête sur une éventuelle lecture de la Bible à la maison.
Ailleurs le recrutement d'un "régent" par la communauté des voisins dépendait aussi des possibilités financières des paysans et le poste restait vacant plusieurs années, comme cela bien des enfants partaient dans les vignes et les champs et n'apprenaient pas à lire. Les filles paysannes au XVIIIème siècle ne savaient pour la plupart pas signer dans les Landes.
Mais ce qui m'a surprise c'est qu'il y a des enfants de familles cagotes qui signent alors que les enfants de paysans (voisins, métayers ) ne savent pas écrire comme "ont dit de ce requis" .

Bonne soirée
Dominique

patpig
female
Inlägg: 3
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Il ne faut pas oublier que ces statistiques ne concernent que les hommes, les conscrits.

pascaller
pascaller
Inlägg: 481
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
ericdubois skrev:
31 december 2020, 18:05
Ce qui m'étonne, ce sont les cas où les parents savent lire et écrire mais pas leur descendance. Je suis tombé sur quelque cas comme ça.
Bonjour et bonne année,

J'ai également quelques cas assez étonnants de personnes qui ne savent pas écrire, alors que leurs ancêtres signent depuis des générations. Par exemple, Thomas David, né en 1719, dont le père, mais aussi la mère, signent très bien. On est dans un milieu de marchands cauchois relativement aisés.
https://gw.geneanet.org/pascaller_w?lang=fr&pz=pascal+alain+michel&nz=leroux&p=thomas&n=david
C'est aussi le cas de ses deux grands-pères et d'une de ses grands-mères. Même une de ses arrière-grands-mères et une de ses AAGM, née au début du XVIIe siècle, savaient écrire, ce qui n'est pas si fréquent. Ce sera aussi le cas de son fils. Cette interruption de l'écriture sur une seule génération est difficile à expliquer. Son frère Jacques David sait signer, mais plus maladroitement que ses parents. Peut-être tout simplement que certains ne réussissaient pas à apprendre à lire et écrire ou préféraient faire l’école buissonnière :lol:

Pascal

nbernad
nbernad
Inlägg: 8087
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Oui, bien sûr, ce sont des statistiques basées sur l'intruction d'une population masculine, exploitable parce que concernant des conscrits

;) J'aimerais bien "tomber" sur une carte de l'instruction féminine ou une carte comparant l'instruction féminine à l'instruction masculine

Mais, là, Nadine, tu rêves ! qui s'occupait de l'instruction des filles au milieu du XIXème siècle ! :roll: :lol:

Ma grand-mère, née en 1906, était "presque" illettrée..... pas analphabète,..........elle disait que, parce qu'elle était une fille et parmi les ainés de sa fratrie, elle n'avait surtout connu l'école que les jeudis et les dimanches, belle formule pour dire qu'elle n'y était pas allée souvent et longtemps

A partir de l'âge de 6 ans, quand elle n'allait pas à l'école, elle était louée pour garder des troupeaux de dindons dans les fermes des environs contre un hébergement, la nourriture, une paire de sabots et un tablier; son père recevait quelques pièces de monnaie

Paradoxalement, ses deux plus jeunes frères étaient bien plus instruits, peut-être parce qu'ils avaient été repérés par des enseignants religieux ou............le curé de la paroisse

L'un d'eux, religieux, clerc de St Viateur, voué à l'enseignement, était sous-officier de réserve, l'homme serviteur de Dieu a porté l'uniforme de St Cyr

Une misère digne certainement, mais qui "sacrifiait" les filles et pourtant, l'intelligence et le désir d'apprendre définissaient ma grand-mère

C'est mon opinion et elle est discutable, bien sûr ;)
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

fvielfau
fvielfau
Inlägg: 10873
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
nbernad skrev:
01 januari 2021, 16:05


Mais, là, Nadine, tu rêves ! qui s'occupait de l'instruction des filles au milieu du XIXème siècle ! :roll: :lol:
c'est la loi Faloux en 1850 (II° République) qui instaure en son article 51 l'obligation des Ecoles de Filles pour toute commune de plus de 800 habitants

http://dcalin.fr/textoff/loi_falloux.html#II.V

F.

nbernad
nbernad
Inlägg: 8087
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
fvielfau skrev:
01 januari 2021, 16:22
nbernad skrev:
01 januari 2021, 16:05


Mais, là, Nadine, tu rêves ! qui s'occupait de l'instruction des filles au milieu du XIXème siècle ! :roll: :lol:
c'est la loi Faloux en 1850 (II° République) qui instaure en son article 51 l'obligation des Ecoles de Filles pour toute commune de plus de 800 habitants

http://dcalin.fr/textoff/loi_falloux.html#II.V

F.
Entre la Loi et la pratique.....................................

https://www.lumni.fr/article/les-femmes-et-l-education-en-france-chronologie

Au XVe siècle:
Gerson, grand chancelier de l’université de Paris, déclare : « Tout enseignement pour les femmes doit être considéré comme suspect ».

XVIIIe siècle:
Aux théories de Diderot, qui affirment que la subordination de la femme à l’homme est une tyrannie, s’oppose l’antiféminisme de Rousseau, pour qui ce sexe ne peut prétendre à l’égalité, surtout en matière d’éducation.

1808
Les filles et les femmes sont interdites dans l’enceinte des lycées.

1850
La loi Falloux impose aux communes de plus de 800 habitants d’ouvrir une école de filles.

1882
La loi Ferry reconnaît l’égalité des sexes devant l’instruction.

1924
Unification des programmes pour les filles et les garçons.

1938
Les femmes peuvent s’inscrire à l’université sans l’autorisation de leur mari (suppression de l’incapacité civile).

1989
La loi d’orientation sur l’éducation rappelle la mission de mixité et d’égalité de l’enseignement. Les établissements scolaires « contribuent à favoriser l’égalité entre les hommes et les femmes ».
Senast redigerad av 1 nbernad, redigerad totalt 1 gånger.
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

ericdubois
male
Volunteer moderator
Inlägg: 2024
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Il faut faire une distinction entre niveau d'instruction et intelligence. L'éducation ouvre des portes, mais c'est à l'individu de profiter de ces opportunités. Mais je dévie.

Pour revenir à la carte, je crois me souvenir que le Grand Est contenait plus de personnes qui savaient lire parce que les protestants encourageaient l'apprentissage et la lecture de la bible. La valorisation de l'éducation s'est répandue chez leurs voisins catholiques.

fvielfau
fvielfau
Inlägg: 10873
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
nbernad skrev:
01 januari 2021, 16:26
Entre la Loi et la pratique.....................................
certainement, bien sûr, évidemment, tout-à-fait...

c'était juste pour dire que l'on s'occupait de l'enseignement des filles, même au XIX°

F.


PS (décidément, aujourd'hui, entre l'Alsace, les fichiers ark, et la loi Falloux... j'ai pas de chance avec mes contributions) ;)

pascaller
pascaller
Inlägg: 481
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
nbernad skrev:
01 januari 2021, 16:05
;) J'aimerais bien "tomber" sur une carte de l'instruction féminine ou une carte comparant l'instruction féminine à l'instruction masculine

Mais, là, Nadine, tu rêves ! qui s'occupait de l'instruction des filles au milieu du XIXème siècle ! :roll: :lol:
On trouve facilement ces cartes. Dès XIXe siècle, le recteur Maggiolo a établi des cartes de l'alphabétisation des hommes et des femmes, notamment en se basant sur les signatures au mariage. Voir par exemple ici (notamment cartes 8 et 9 ) : https://journals.openedition.org/histoiremesure/816

On remarque que pour les hommes comme pour les femmes, il existe une ligne Saint-Malo/Genève qui coupe la France en deux. On la voit aussi sur la carte que vous avez mentionnée. Au Nord de cette ligne, environ les trois-quarts des hommes et la moitié des femmes signent à leur mariage au début du XIXe siècle, ce qui est loin d'être négligeable. Au Sud et à l'Ouest, c'est très inférieur, moins de 10% des femmes signent dans certains départements.

Dans les régions du Nord, pour différentes raisons, économiques, sociales, voire religieuses, on n'a pas attendu Jules Ferry pour scolariser une partie significative des filles. Comme je l'ai dit plus haut, j'ai des ancêtres femmes nées en Normandie au début du XVIIe siècle qui savaient déjà signer. C'était peut-être déjà le cas avant, mais on manque de sources pour l'affirmer.

Pascal

nbernad
nbernad
Inlägg: 8087
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
En 1884, une grande enquête auprès des instituteurs............

Archives Nationales

-----------------------------------------------------------------------

Description de l'enquête


Présentation du contenu

En 1884, par circulaire du 30 mai, Armand Fallières, ministre de l’Instruction publique du gouvernement de Jules Ferry, décide d’une enquête sur la situation matérielle des écoles primaires publiques. Son but est la mise en œuvre des lois de 1881 et 1882 rendant l’instruction des filles et garçons de 6 à 13 ans obligatoire, laïque et gratuite dans les écoles publiques. La gratuité étant garantie par le financement des écoles sur les ressources des communes et des départements, auquel l’État peut suppléer si nécessaire, un état des lieux doit permettre d’élaborer un programme financier et matériel.

Chaque institutrice et instituteur de France métropolitaine et des trois départements algériens est invité à remplir en deux exemplaires un formulaire de renseignements sur son école (bâtiment, mobilier, effectifs, etc.) et à dresser un plan des locaux.

Ces informations et les commentaires éventuels des instituteurs donnent ainsi à voir l’état matériel de l’enseignement primaire avant la mise en œuvre réelle des grandes lois républicaines, et constituent également des sources de première main sur l’histoire locale, sociale ou des mentalités d’une France très largement rurale.

Un certain nombre de lacunes a été constaté. Il semble que les formulaires de cantons, voire d’arrondissements entiers, ne soient pas parvenus à Paris, notamment dans les départements d’Eure-et-Loir, de la Haute-Garonne, du Tarn, du Tarn-et-Garonne et de la Vendée. Pour le département de la Seine, il manque Paris intra muros. Du fait de l'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'empire allemand en 1871, les actuels départements du Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle ne sont par ailleurs pas concernés par cette enquête. Le Territoire-de-Belfort est dénommé Haut-Rhin.

Quelques noms de départements et de commnes ont été actualisés, ceux dont le changement d'orthographe pouvait complexifier la recherche. Les cantons, circonsriptions administratives à finalité électorale, ont beaucoup évolué aux XIXe et XXe siècles. Des outils en ligne, tels que GEO-LARHA, permettent de retouver le découpage cantonal de 1884.
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

clo17
clo17
Inlägg: 591
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
ericdubois skrev:
01 januari 2021, 16:37

Pour revenir à la carte, je crois me souvenir que le Grand Est contenait plus de personnes qui savaient lire parce que les protestants encourageaient l'apprentissage et la lecture de la bible. La valorisation de l'éducation s'est répandue chez leurs voisins catholiques.
Dans un article de "Histoire-Genealogie" sur le même sujet , les avis sont partagés.

quelques commentaires intéressants, notamment celui-ci que je trouve pertinent

"il y a des protestants dans le Languedoc (Cévennes en particulier) où le taux (d'alphabétisation) est faible."

https://www.histoire-genealogie.com/A-l-exception-de-la-mere-de-l-epouse-qui-a-declare-ne-savoir-signer-3346#forum49311
Claudie dit Clo

"clo17" l'arbre de la famille.

"mondes" l'arbre du village de Mondescourt, dans l'Oise http://gw.geneanet.org/mondes?lang=fr

olympe5
male
Inlägg: 1305
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

Dominique, attention à la lecture de cette carte.

C 'est l' inverse :

Les Landes 78 % sont illettrés

Le Cantal 42 % sont illettrés.

Frédéric

Skriv svar

Återgå till "Le bistrot"