Skriv svar

Recherche acte de mariage, naissance et décès en Argentine (Buenos Aires)

schuminator
male
Inlägg: 97
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Merci beaucoup pour toutes ces informations très intéressantes et utiles.
C'est étrange que je ne retrouve pas la trace de l'arrivée d'Emile Piccon et d'Hélène Boasso en Argentine (elle est née en France et Emile est le frère de J-M.) ni du Mario Janin.
Mais ils devaient faire partie de ceux qui ne se signalaient pas à leur arrivée!
Bonne soirée et encore merci! ;)

schuminator
male
Inlägg: 97
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Une autre question me vient à l'esprit :
- le passeport argentin servait pour toute l'Amérique du Sud?
Car je sais que J-M. Piccon est allé à Montevideo en Uruguay, au Brésil, dans la pampa argentine...a-t-il dû faire d'autres documents?

Également, je sais qu'Elena Boasso était "modista" en 1914, a-t-elle pu avoir un commerce à son nom dans des archives?

Je sais aussi que les époux Piccon avaient ouvert une crémerie peu de temps avant le décès d'Elena...des archives à ce sujet peuvent elles exister?

Egalement, je sais qu'Elena est décédée à Buenos Aires Cap Federal en 1928 mais je ne crois pas que ce soit visible sur internet.

Bonne soirée

keridou
male
Inlägg: 8
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour
Le dernier registre numérisé des immatriculations s'arrête au 31 décembre 1908. Émile Piccon à du arriver en 1910 car il a fait une demande de sursis d'incorporation en 1910, renouvelée en 1911,1912,1913. Il a été déclaré insoumis en 1915. Il habitait à Buenos Aires au 789 Rue Maipie (Maipu ? ) et il était valet de chambre aussi. Pour Elena Boassa idem. Les hommes arrivaient en Argentine avec leur livret militaire et environ 10% passaient au consulat pour signaler leur changement d'adresse. Les actes de décès de l'église San Cristobal sont numérisés seulement jusqu'en 1927. Mais faudrait voir sur les autres églises dès fois qu'ils auraient changer de quartier.

Bonne journée

Pierre

schuminator
male
Inlägg: 97
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
keridou skrev:
14 augusti 2018, 10:53
Bonjour
Le dernier registre numérisé des immatriculations s'arrête au 31 décembre 1908. Émile Piccon à du arriver en 1910 car il a fait une demande de sursis d'incorporation en 1910, renouvelée en 1911,1912,1913. Il a été déclaré insoumis en 1915. Il habitait à Buenos Aires au 789 Rue Maipie (Maipu ? ) et il était valet de chambre aussi. Pour Elena Boassa idem. Les hommes arrivaient en Argentine avec leur livret militaire et environ 10% passaient au consulat pour signaler leur changement d'adresse. Les actes de décès de l'église San Cristobal sont numérisés seulement jusqu'en 1927. Mais faudrait voir sur les autres églises dès fois qu'ils auraient changer de quartier.

Bonne journée
Pierre
Bonjour,
merci pour votre réponse.
Simple éclaircissement, pour Elena Boasso, vous avez trouvé une date d'arrivée ou de demande pour venir? Car je n'ai rien trouvé de mon côté.
Merci beaucoup,
Bonne journée

genbasit
female
Inlägg: 3141
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
schuminator skrev:
13 augusti 2018, 21:13
Merci beaucoup pour toutes ces informations très intéressantes et utiles.
C'est étrange que je ne retrouve pas la trace de l'arrivée d'Emile Piccon et d'Hélène Boasso en Argentine (elle est née en France et Emile est le frère de J-M.) ni du Mario Janin.
Mais ils devaient faire partie de ceux qui ne se signalaient pas à leur arrivée!
Bonne soirée et encore merci! ;)
Bonjour,

Donc après recherche, l'Emile PICON figurant sur les registres ( né en 1889 dont je vous avez fait état) n'est pas le bon ?
Il se trouve qu'en 1931 sa nationalité est argentine, ce qui arrivait au bout d'un certain temps pour les français non enregistrés
(cf loi argentine).
Par ailleurs, Jean-Marie PICCON (bien que l'origine du patronyme se retrouve en Italie) ait seulement emprunté le port de Genes pour rejoindre le Chili (compte tenu de la généalogie PICCON depuis Xtemps en haute-savoie).
Cordialement

keridou
male
Inlägg: 8
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour
Émile Piccon est le frère de Jean Marie Piccon. Il a du arriver en Argentine en 1910 car il a demandé un sursis d'incorporation qu'il renouvelle ensuite en 11,12,13 et 14. Le registre des immatriculations va jusqu' en 1908 seulement. Elena Boasso n'est pas non plus sur le répertoire des immatriculations. Soit elle est arrivée avant 1908 et ne s'est pas enregistrée au consulat ou elle arrive après et là on a pas les registres en ligne.

Bonne journée

Pierre

genbasit
female
Inlägg: 3141
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

J'ai bien compris, mais un Emile PICCON figure sur les registres en décembre 1931 (registres site du cemla), il est mentionné âgé de 42 ans ce qui correspond au frère de Jean-Marie (né en juillet 1889), donc il n'est pas a écarter sans vérifier, mais ce n'est que mon avis...
Les français non inscrits devenaient au bout d'un certain temps argentin au vu de la loi argentine.
Cordialement.

keridou
male
Inlägg: 8
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonsoir
Après 20 ans en Argentine Émile Piccon est peut être revenu voir sa famille en France, l'âge correspond effectivement. Il est indiqué qu'il arrive de Vigo en Espagne sur le paquebot Atlantique. Ce luxueux paquebot partait de Bordeaux et faisait escale à Vigo, dernière escale sans doute avant Buenos Aires, mais c'est une supposition.

Cordialement Pierre

Skriv svar

Återgå till "Argentine"