Sida 1 av 1

RECHERCHE DE MON GRAND PERE CHINOIS REVENU EN CHINE EN 1931

Postat: 31 oktober 2016, 12:00
av oudardl
Bonjour,

Je modifie mon message qui était assez vague. Je suis à la recherche de mon grand-père TCHONG Hing-Ni né en Chine le 7 septembre 1900 à Sui Ton..
Il a obtenu son passeport via le consulat de France à Tchentou le 9.9.1920 pour venir en France où il a étudié et obtenu son diplôme d'ingénieur à Grenoble en 1929.

il s'est ensuite marié à Saumur (49) le 28.10.1929 et de cette union est née ma mère.
Mon grand-père est retourné en Chine avec ma mère et ma grand-mère en 1931.
En 1932 ma mère et ma grand-mère on dû revenir en France pour raisons de santé.
Depuis cette date elles n'ont jamais revu mon grand-père, qui avait entre temps fondé une petite entreprise de fabrique de piles.
quelqu'un peut-il me dire quelles démarches pourrais-je effectuer pour essayer de retrouver sa trace ses dernières années de sa vie ? La date et le lieu de son décès ?
la dernière lettre qu'il nous a envoyée était de 1950, il écrivait de TCHENTOU.
Merci de votre aide et conseils
[img][/img]


Re: RECHERCHE DE MON GRAND PERE CHINOIS REVENU EN CHINE EN 1931

Postat: 20 maj 2019, 19:14
av jojoadu
Chère Madame,

Je suis tombé totalement par hasard sur votre question (je suis sinologue et recherchais des termes sur google). Trois ans ont passés, je ne sais pas si on vous a répondu, ou si vous continuez votre recherche...
A toute fin utile, voici quelques informations:
Votre grand-père a eu la bonne idée de griffonner son nom chinois sur ces documents: il aurait été sans cela quasiment impossible de le retrouver, vu le nombre de caractères homophones en chinois. Le nom de famille est assez commun par contre, surtout au Sichuan (Tchentou est, comme vous le savez sans doute, une ancienne transcription de Chengdu, la capitale du Sichuan). Il existe encore un consulat français à Chengdu: vous pourriez peut-être les contacter. Il faudrait sinon contacter, à l'aide d'un traducteur, la municipalité de Chengdu, qui a peut-être encore des archives de cette époque..

Bonne soirée,

Jonathan Truffert