Skriv svar

acte de décès 11 février 1719

rmch73
female
Inlägg: 22
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
bonjour ! et encore merci pour l'aide que vous apportez !

Toujours dans le territoire de Belfort, je bute sur un mot "socro???"
Il s'agit d'un acte de décès de la paroisse de Phaffans, du 11 février 1719 Georges fils de Jean Grand-Jean "greffier" à Roppe, 25 ans environ….en présence de Poirot père et fils, chirurgiens, ses ???....
https://archives.territoiredebelfort.fr/ark:/12997/49djw1vbfhtx/15d0d943-0ffd-4077-9f5a-021b358965b5

rmch73
female
Inlägg: 22
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
Oups, message parti trop vite !! sans la fin...
"socro" à rapprocher de "socer"??? Georges Grandjean est marié avec Marie Anne Poirot, mais son père Jacques est meunier.
Merci encore pour votre aide
Christine

ldamien3
male
Inlägg: 680
Bonjour Christine,

Je pensais que la réponse allait être très simple, mais non, car en fait l’acte est fort alambiqué…
« Socro », ça devrait signifier beau-père (« socer, socri » dans les dictionnaires) – même si, en bon latin, ç’aurait dû être, à cette forme, « socero » ; le rédacteur a dû faire une faute (qui n’en fait pas ?).

Admettons donc « socro » pour « socero », beau-père ; mais tout n’est pas résolu car l’acte reste encore pas très clair, faute de ponctuation ; je traduis littéralement :
« Georges fils de Jean GRANDJEAN (…), présents maîtres POIROTS (avec un s) père et fils, chirurgiens, son beau-père, et plusieurs autres frères de son épouse (presentibus dominis POIROTS patre et filios (sic) chirurgis (sic) eius socro et uxoris fratribus aliis pluribus »).

J’ai donc mis des « sic », car je crois qu’il y a d'autres erreurs, dont la correction permett de donner une explication valable, mais ce ne sera facile à saisir que pour un latiniste.
Je vais tâcher d’être clair : le mot « filiis » (fils au pluriel, à l’évidence un lapsus calami) a été corrigé en « filio » (fils au singulier), quoique le « s » n’ait pas été barré, ce qui donne « filios », encore plus fautif grammaticalement ! – Le texte voudrait alors dire que les chirurgiens(au pluriel) sont le beau-père et le beau-frère du défunt, plusieurs autres beaux-frères étant témoins également.

Mais si vous êtes sûre que le beau-père n’était pas chirurgien mais seulement meunier, c’est sans doute que le rédacteur, décidément fâché avec les déclinaisons latines, a fait une autre erreur en écrivant « chirurgis » (au pluriel) pour « chirurgo » (au singulier).

Le plus probable, selon moi, est que le rédacteur a voulu écrire que le père et le fils POIROT ont été témoins, et que l’un est beau-père, l’autre est chirurgien, et qu’il y a eu aussi comme témoins d’autres beaux-frères du défunt.
Ainsi, au prix de deux ou trois corrections du texte de base, on arrive à quelque chose de cohérent. Ouf !
J’espère que ce raisonnement vous satisfera ; si quelqu’un trouve mieux, je lui tire mon chapeau !

Cordialement.

Damien

rmch73
female
Inlägg: 22
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
Merci beaucoup beaucoup !
Ba ba bah !!! Vous m'impressionnez !!!
Voici des précisions :
Le père d'Anne Marie Poirot s'appelle Jacques et n'est pas meunier !!! j'ai repris les actes des AD 90, et contrairement au relevé de Lisa90 il est notaire !!!
https://archives.territoiredebelfort.fr/ark:/12997/bcj01n8lmsgr/16f42ce7-22ab-4ccf-b9b5-575d71216927

Les autres Poirot : jean Jacques, maître chirurgien, père en 1743 (peut-être le fils dans "patre et filios")
https://archives.territoiredebelfort.fr/ark:/12997/sd5x4cvnl7jh/541bad84-9360-4be5-a04b-92faf0218167
et Blaise, notaire, témoin en 1721 du décès de Jean Grandjean, notaire à Roppe et le même Blaise parrain en 1729, de Marie Françoise Madeleine Girol fille de Jacques et Anne Marie Poirot, "archigramat(?) de Rosemont, chirurgien (peut-être le père)
https://archives.territoiredebelfort.fr/ark:/12997/w4h3kq5xj8zf/7f170cda-91fc-42b6-a94a-bbee65684430
Rien d'autre sur eux…
Je ne peux donc que supposer !!
Un grand merci !

Skriv svar

Återgå till "Latin (paléographie et traduction)"