Skriv svar

Soldat pour 3 armées!

sabstah
sabstah
Inlägg: 164
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Jean-François WENDELEN (1794-1863) né à Westerlo en province d'Anvers, aujourd'hui en Belgique, conscrit dans l’armée impériale française (souvenons-nous que la Belgique est alors sous régime français et partie intégrante de l’empire d’Arlon à Anvers !) dès le 21 mai 1811, alors qu’il n’est âgé que de 17 ans. Il rejoint le « bataillon des ouvriers militaires », qui semble être une unité de la marine impériale. Il fera les campagnes d’Allemagne en 1813 ou il est « blessé d’un coup de sabre à la tête et d’un coup de baïonnette à la poitrine à l’attaque du pont entre Hambourg et Haerbourg le 19 janvier 1813 » ainsi que la campagne d’Allemagne en 1814.

Congédié de l’armée française le 8 juillet 1814 car désormais considéré comme « étranger », il rejoint l’armée des nouveaux maîtres de la Belgique, les Pays-Bas, dès le 18 juin 1815, c'est-à-dire le jour de la bataille de Waterloo.

Devra-t-il se battre contre ses anciens camarades d’armes ? Participe-t-il à la fameuse bataille ? Son dossier ne l’indique pas.

Il reste dans l’armée des Pays-Bas et est décoré de la « médaille de bronze pour 12 années de service » le 23 Octobre 1827. Il est alors Sergent-Major.

Le 25 aout 1830 éclate à Bruxelles la révolution belge. Dès le 25 octobre 1830, Jean-François est congédié de l’armée de Pays-Bas et il rejoint l’armée belge trois jours plus tard, le 28, avec le grade de Sergent Major. Il y est promu sous-Lieutenant Quartier Maitre le 5 novembre. Il participera à toutes les campagnes contre les Pays-Bas de 1830 à 1833. Il finira la campagne comme Capitaine Quartier Maitre.

Il est alors affecté comme comptable du régiment. Et c’est là que son dossier militaire prend une autre tournure, puisqu’il y est fait mention de plusieurs punitions reçues pour « déficit de caisse » répétés ! Il prendra tellement l’habitude de se servir dans la caisse du régiment que lors de sa retraite en 1852, qu’il demande car « sa mémoire commence à lui faire défaut », un déficit de plus de 3000 francs est rapporté par son successeur (2 ans de salaire de l’époque). Divers échanges au sein de l’armée montrent qu’il sera amené à rembourser, et qu’il prendra, encore une fois, 15 jours d’arrêt (je ne sais pas comment ils ont combiné cela avec sa pension…).

Mon ancêtre héros de la guerre d’indépendance était donc semble-t-il, un escroc patenté. Personne n’est parfait !

Je n'ai malheureusement pas de photo de lui, mais voici ses états de service, provenant du musée de l'armée à Bruxelles.

Bild

teaspoon82
teaspoon82
Inlägg: 115
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Escroc, sans doute, mais quelle histoire !! Merci de l'avoir partagée avec nous !

Bonne journée,
Sylvie

mlajoinie
mlajoinie
Inlägg: 77
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
En effet, histoire succulente :)
Merci pour le partage !

Bon dimanche!

Skriv svar

Återgå till "Traditions, coutumes et quotidien"