[Joinville] Paroisse Saint-Laurent du château de Joinville

lileks
lileks
Inlägg: 38
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

Il y a déjà quelques temps j'ai pu remonter une branche de mes ancêtres dont l'histoire est assez particulière. Il s'agit de la famille MORIZOT qui était originaire de Joinville, et dont plusieurs membres travaillaient à l'église Saint-Laurent du château comme musiciens etc...

Premièrement, j'ai remarqué que plusieurs personnes portaient un surnom associé à leur patronyme, ce que je n'avais jamais vu auparavant, ce qui fait que dans leurs signatures ce surnom vient parfois remplacer le patronyme :

- Lucie HUSSON DITE LA CROIX :
https://gw.geneanet.org/lileks_w?lang=fr&pz=pierre+francois&nz=magnier&ocz=3&p=lucie&n=husson+dite+la+croix

- Claude ANDRÉ DIT LA ROCHE :
https://gw.geneanet.org/lileks_w?lang=fr&pz=pierre+francois&nz=magnier&ocz=3&p=claude&n=andre+dit+la+roche
En outre, fait encore plus étrange, les enfants du second personnage ont tous hérités de son surnom patronymique (le décès de sa fille Marie-Catherine sera d'ailleurs enregistré sur les tables décennales au patronyme "LAROCHE").

Mais ce qui me pose problème est que je ne parviens pas à faire le lien entre Joinville et le département de la Somme pour le couple suivant :
https://gw.geneanet.org/lileks_w?lang=fr&pz=pierre+francois&nz=magnier&ocz=3&p=louis+jean&n=morizot

Deux de leurs filles vivent dans la Somme pendant la période révolutionnaire, et la mère y décède semble-t-il en 1803. Quant au père et à leur troisième fille, Cécile, je n'en retrouve aucune trace.

Or, la page Wikipedia de Joinville indique ceci (sans source hélas) : "Les membres du Comité révolutionnaire de Joinville ont sommé les habitants du château de quitter les lieux et devant leur refus ont assailli le château en décembre 1794 avec une escouade de sans-culottes, recrutés pour faire la police révolutionnaire, tuant tous ceux qui y résidaient, ainsi que les femmes et les enfants et ils ensevelirent les corps dans une fosse commune creusée près du château."

Se pourrait-il alors qu'ils aient été tués durant l'assaut du chateau, la mère réussissant à s'enfuir avec deux de ses filles, l'une d'elle se mariant à un proche du marquis de Folleville, fervent royaliste (Pierre François MAGNIER était alors "agent de l'émigré Folleville" et s'occupait de la gestion de ses comptes)?

Mais si tel est le cas, les décès ne figurent pas sur les registres de la ville, je souhaiterai donc savoir si à tout hasard quelqu'un aurait une idée de piste à me fournir afin de retrouver leurs dates de décès.

Merci,
Bonne journée.

Återgå till "Haute Marne (52)"