Skriv svar

Reconnaissance tardive d'enfant/Moquet-Torcy

simonth
simonth
Inlägg: 22
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

Je souhaiterais avoir vos avis sur une reconnaissance d'enfant né en Martinique.
Il s'agit d'un SOSA de ma femme Louis Moquet-Torcy né vers 1805 au Vauclin et décédé le 25/9/1882 à St Esprit.

Hier j'ai relu son acte de mariage en date du 25/5/1857 à St Esprit:
Il est noté que Jean-Charles Moquet-Torcy a reconnu Louis dans son testament. Il est décédé en 1836.
https://www.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=367049&page=73
Dans l'acte de décès de Louis, il est dit fils naturel de Marie Louise (Luce) Geneviève, célibataire.

Je n'ai trouvé ni l'acte de naissance de Louis ni un quelconque mariage de Jean-Charles

La reconnaissance de cet enfant et le fait de lui donner son nom implique-t-elle ou non la reconnaissance d'une paternité?

Merci d'avance pour vos réponses
Cordialement
Thierry Simon

ad6293
ad6293
Inlägg: 1636
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
simonth skrev:
22 september 2020, 11:29
La reconnaissance de cet enfant et le fait de lui donner son nom implique-t-elle ou non la reconnaissance d'une paternité?
Merci d'avance pour vos réponses
Cordialement
Thierry Simon
Bonjour
Charles Moquet-Torcy reconnait par testament Louis comme son fils donc légalement c'est une reconnaissance de paternité.
En fait vous vous demandez si cela implique qu'il en est le père biologique...il a agit comme tel en le reconnaissent sur son testament.
En était-il vraiment le père ? Soit il l'était, mais n'avait pas souhaiter l'officialiser auparavant, et la mort venant, il a des remords...la mère de l'enfant était-elle sa domestique? Quelle était la position sociale de Moquet-Torcy?
Soit il n'est est pas le père, mais n'a pas eu d'enfant et à voulu se trouver un descendant en reconnaissant le fils d'une compagne...
Le doute demeurera...
Cordialement
Senast redigerad av 1 ad6293, redigerad totalt 22 gånger.

simonth
simonth
Inlägg: 22
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonsoir,

Merci pour votre réponse rapide.
Votre analyse est intéressante et pourrait contribuer à faire pencher la balance d'un côté.

Les Moquet Torcy ont plutôt une bonne position sociale, surtout du côté maternel (descendants de marchands de la Métropole).
Le fait de reconnaître ce fils naturel dans un testament en lui donnant son nom tendrait à montrer qu'il en est le père biologique.
La famille Moquet Torcy aurait-elle accepté que son nom soit donné à une personne qui n'aurait aucune ressemblance physique avec elle, Marie Louise Geneviève étant très probablement de couleur?
Même si le doute persistera sans nouveau document à ce sujet (mariage,testament, etc.), je prends l'initiative de considérer Jean Charles comme son père biologique.

Cordialement
Thierry Simon

ad6293
ad6293
Inlägg: 1636
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
De toute façon légalement c'est son fils.
Quand Charles M.T décède il ne doit pas rester grand monde de sa famille pour porter un jugement. Et il lui transmet un héritage et son nom. C'est une belle action, qu'elles qu'en soient les motivations.
Senast redigerad av 1 ad6293, redigerad totalt 22 gånger.

simonth
simonth
Inlägg: 22
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Vous avez raison,c'est incontestable!

Mais du point de vue généalogie, s'il n'est pas le père biologique,on ne peut pas considérer Jean Charles comme un SOSA, n'est-ce pas?

ad6293
ad6293
Inlägg: 1636
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bien sûr c'est le père. Ce qui compte c'est la situation par rapport à la loi. Est ce que vous avez la possibilité de vérifier si tout vos ancêtres sont vraiment les enfants des parents qui les déclarent ? Non . On ne peut pas faire des tests ADN à nos ancêtres morts, donc on accepte ce qui a été déclaré et officialisé par l'état civil ... Par conséquent, dans ce cas , notez Jean Charles comme père de Louis.
Cdt

simonth
simonth
Inlägg: 22
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Il est certain que certains doutes ne seront jamais levés quant à la paternité biologique.
L'affaire est désormais entendue du point vue légal et génalogique.
Je donc mets Jean Charles comme SOSA
Merci pour ces échanges

Cordialement

bretoncreole
male
Inlägg: 719
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonjour,

Il y a quelque chose qui me perturbe un peu. Pourquoi voudriez-vous qu'il ne soit pas son fils ? Qu'est ce qu'une ressemblance dont vous n'avez aucune idée à y faire ?

La Martinique est alors une colonie esclavagiste, animée par le préjugé de couleur.

A cette époque, une reconnaissance tardive est plus simple à assumer. Le père est en fin de vie, ses parents sont décédés, sa fortune réalisée (ou pas), ses amitiés établies, les conséquences sociales de la reconnaissance sont moindres (et une reconnaissance n'a pas l'impact d'un mariage). La filiation était de toute manière probablement notoire. En reconnaissant légalement son fils et le nommant dans son testament, il lui permet de bénéficier d'une part dans sa succession.

https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1977_num_32_1_16492

S'il est croyant, il met aussi sa conscience en ordre.

Par ailleurs, il faut s'intéresser au statut de Louis et de sa mère. Est-il né libre ? A priori non, puisque vous n'avez pas trouvé d'acte de naissance. Dans ce cas, à quelle époque a-t-il été affranchi ? Sauf erreur, il fallait que Louis ait une existence légale pour être reconnu.

Il n'était pas si simple d'affranchir un esclave et le processus prend du temps.

Peu de pères békés ont eu le courage de reconnaître leurs enfants naturels. Toutefois, un grand nombre d'entre eux a pourvu à leurs besoins, d'une manière ou d'une autre.

Cordialement

D. Q.

simonth
simonth
Inlägg: 22
Släktträd: Grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonsoir,

Je vous remercie de votre réponse et pour l'analyse de la situation qui semble très réaliste.
J'ai visiblement sous-estimé l'importance/valeur de la reconnaissance de Louis (qui avait 31 ans en 1836) par Jean Charles dans son testament.
Je suppose en effet qu'il ne devait pas être évident de reconnaître un enfant naturel dans ce milieu social.

Du point de vue généalogie, cette situation me convient parfaitement.
Jusqu'à présent, je n'ai pas (encore?) trouvé d’éléments permettant de savoir si la mère de Louis était esclave affranchie, comme j'ai pu le rencontrer dans une autre branche de mon arbre. Les investigations vont donc continuer.

Cordialement
Thierry Simon

bretoncreole
male
Inlägg: 719
Släktträd: Icke-grafisk
Visa deras familjeträd.
Bonsoir,

Pour la société blanche de cette époque, le plus gros problème n'est pas dans la reconnaissance d'un enfant illégitime, mais dans la reconnaissance d'un enfant illégitime de couleur. La cohabitation d'un homme blanc, marié ou non, avec une femme de couleur fait partie du paysage (l'inverse est alors inenvisageable). Reconnaître un enfant mulâtre, c'est lui donner le nom d'une famille blanche, ce que justement la législation coloniale s'est efforcée d'interdire par le passé (entre autres par l'ordonnance du 6 janvier 1773 en Martinique).

http://esclavage-martinique.patrimoines-martinique.org/limites-difficultes-recherche.html

Cordialement

D. Q.

Skriv svar

Återgå till "Martinique"