Geneanet > Dina kontakter > Jean Claude MICHON (persocholet)

Jean Claude MICHON ( persocholet)

Jean Claude MICHON (persocholet) Senast inloggad på Geneanet den: I går
Registrera dig gratis för att kontakta denna person.
Om du redan har ett konto, logga in

Logga in på Geneanet för att få tillgång till hela databasen 


Profil

Intégration de la photo de la page d'accueil, le 12.11.2010 :
CARNAVAL de Cholet, de jour et ici de nuit, Char "Sourire de Juin"; }}}}}}}}}}}}}}

Carnavalier : Alfred MICHON : qui en 1949 obtiendra le premier prix.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le projet suivant pré-programmé depuis plusieurs années, devait être une magistrale et joviale grenouille, dont les plans seront périodiquement sortis par notre père, contraint de répondre au plaisir de nos présentes demandes.
Car c'était pour nous enfants quelques forts moments privilégiés, qui nous permettrons, au fil du temps, de ressentir puis de mesurer l'immense passion du créateur, comme contributeur à cette animation choletaise réputée.
Pourtant l'expérience de la femme, du jeune artisan devant prioritairement se construire une clientèle, nous laissera longtemps avec un message paradoxal.
Les avis controversés de notre mère, ayant à élever, déjà à cette époque, trois enfants en bas âge, auront probablement leurs impacts, qui ne nous mènerons pas vers ces destinées, ni de carnavalier, ni d'entrepreneur, dont rêvait à haute voix notre père !......
"Sourire de juin" sera le dernier char que construiront les diverses équipes de bénévoles qu'il animait déjà depuis plusieurs années avant la guerre de 1939-45.
Notre père démontrant ainsi, dès l'adolescence, certes la soif de loisir propre à l'époque, mais aussi son personnel et immense besoin d'évasion, en complément du cyclotourisme qu'il pratiquera intensément : un esprit créatif et d'entreprise.
En grandissant nous aurons l'occasion d'appréhender progressivement sa très grande frustration au niveau de cette activité qui l'avait déjà largement investi.......

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les années précédentes il avait été aussi l'auteur de :
"La barbouille en chômage" 1936; Le président des présidents" 1937; "Le père l'empoté" 1938; 'L'espoir et le chagrin" 1939..........
Puis la guerre finie : "Demain on se l'accroche" avec en plus "Ces dames font le plaisir de ces messieurs" 1946; "Une mouche dans le potage" 1947; "Un soir au clair de lune" 1948....
__________________________________________________________________________________________________________________


==================================================================================================================
__________________________________________________________________________________________________________________

Mise en ligne de l'arbre Léon PISSOT, le 31.08.2010 :
__________________________________________________________________________________________________________________
Suite à nos recherches collatérales, depuis une dizaine d'années, la généalogie ascendante de Léon PISSOT, sous forme de tableau d'ascendance, du sosa n°1 au sosa 2033, est adressé par meil, en primeur à la section de généalogie, de la "SLA" de Cholet (destinataire permanent : Gustave BOURREAU ) ; avec demande qu'un exemplaire soit déposé à la section Archives de cette même Association.
Le tableau d'ascendance est accompagné de l'historique des sources récentes : du 28.07 au 27.08.2010 (avis de réceptions des 24 et 29.08.2010 (15h 18) - En fin d'après midi, le responsable de la section de généalogie: Pascal GRIVAULT , me signifie personnellement son intérêt pour une publication et un article dans une prochaine revue "Sla"). Léon PISSOT sera, entre autre, le fondateur de cette Société savante, dès 1881.....
De même que cette ascendance, comprenant aujourd'hui sur toutes les branches, un minimum de sept générations, est suggérée, en ligne, à "GeneaStar", le 27.08.2010 à 10 heures 30 minutes (forme :gedcom) !.....
____________________________________________________________________________________________________________________
Evolutions au fil du temps :
____________________________________________________________________________________________________________________
Le 06.10.2010, Chantal DELBOSC, du CGW61, apporte le décès de Françoise SELOS, le 03.01.1718 à Rouperroux 61;
Elle nous interpelle par rapport à notre hypothèse de parenté, concernant Jean LASSEUR (généalogie Léon PISSOT), époux de Françoise SELOS, X en 1673 à Livaie 61 !......
L'acte de mariage du 27.06.1673 après re-vérification est filiatif et sans ambiguïté, les parents :
- Sébastien LASSEUR (Chirurgien) et Catherine BOUGIS;
- Léonard SELOS et Magdeleine HENNARD.
Nous manque toujours le mariage de Françoise LASSEUR avec Jean BREUX avant 1708 !?.....
Pour ces derniers jours, très riches de septembre 2010, Michel et Daniel, me transmettent régulièrement leurs relevés sur Livaie 61. Cet ensemble, constitue une fratrie de quatre frères Jean, François, Thomas et Charles, qui tend à ajouter une génération de plus à notre Jean. Une question subsiste, ce Jean LASSEUR a-il pu se marier à une Marie GUITTARD, après le décès de Françoise SELLOS; dont descendrait Françoise LASSEUR épouse de Jean BREUX.
La génération de plus :
- Sébastien LASSEUR, Chirurgien, décédé le 06.01.1679 à Livaie, et Catherine BOUIS........
___________________________________________________________________________________________________________________
Le 27.09.2010, depuis notre inscription au CGW61, après plusieurs semaines d'abs de messages vers notre boîte meil (problème technique imputable à "Yaaho"); nous recevons, enfin ce soir, les premiers messages du groupe de Genéa-Orne en direct.
Sur la suggestion de Michel, le dynamique modérateur, je prends connaissance sur ce site, des derniers messages concernant nos questions, dont une nouvelle découverte de Daniel JUDEL, qui nous apporte le deuxième mariage de :
- Jean BREUX, veuf de Françoise LASSEUR, avec Anne BRIERE, le 28.11.1720 à Ravigny 53;
Donc une nouvelle frontière départementale franchie, puisque de l'Orne, nous passons en Mayenne, trouvaille inestimable, un grand merci à Daniel.
Le mariage BREUX-LASSEUR reste à trouver avant 1709 !.......
Le 18.09.2010, avec beaucoup de difficultés, j'accède sans les avoir reçu dans ma boîte perso. aux messages de Michel MERIEL, sur le site "Yaaho" du groupe d'échange du 61 Genea-Orne.
Il nous fait évoluer sur les BREUX (BREUST) et les LASSEUR, même si le mariage de Jean BREUST et Françoise LASSEUR, reste à trouver.
Par contre le mariage des frère et soeur respectifs, de Guillaume BREUST et de Catherine LASSEUR, le 15.05.1714 à Livaie 61, nous permet de franchir le pas de leur parenté :
- Julien BREUST et Suzanne MANOURY, mariés le14.07.1676 à Livaie 63;
- Jean LASSEUR et Marie GUITTARD....
Sur GénéaNet on trouve de larges compléments collatéraux.....
Le 17.09.2010, je trouve le mariage de Jacob TABARIT avec Henriette PROUST, le 23.01.1730 à Argenton-Château 79 de :
- Jean TABARIT et Marie-Anne CHAPPUS;
- Louis PROUST et Henriette FOUCHER.........
En soirée je relance le groupe d'échange du 72, à parpos de notre blocage sur la fin de branche des PISSOT ?
Rémy BLOT, nous suggère immédiatement, comme premier mariage de notre Michel PISSOT avant Anne LEPROUX en 1712, celui avec Marguerite CHEVALLIER, le 26.02.1699 au Mans St Nicolas 72.
Ce qui tend à nous fait remonter de deux générations avec pour point origine Chargé (ou Changé, ou Sargé?):
- Michel PISSOT et Renée SEGOUIN, X le 29.09.1676 à Bonnétable;
- Mathurin PISSOT et Renée GUILBERD;
- Pierre SEGOUIN et Saincte BOUCHET.........
Le 10.09.2010, d'acte en acte sur Argenton-Château 79, en ligne, je découvre le mariage de:
- Charles Julien Jacques POULAIN et Marie TABARIT, le 06.09.1754;
En marge on indique le décès de l'épouse le 08.01.1761 et on note le remariage de l'époux avec Jeanne MORIN....
Le 06.09.2010, Luc MESNARD nous apporte le mariage CHAUVEAU-DUPOUET, le 28.07.1799, Montfaucon- sur-Moine 49.
Mais non ! l'épouse n'est pas Julie Jeanne DUPOUET fille de Esprit jean.
Cette Jeanne , dont l'acte n'avais pas été relevé à ce jour, est du frère précédent : Jean et Anne PAPIN (on ne gagne pas à tous les coups, mais presque pour cette nouvelle fois - qui ne tente rien n'a rien !).....
Patrice BOCHEREAU suit, à quelques minutes près et nous apporte, en plus, quatre autres enfants du couple CHAUVEAU-DUPOUET;
Luc, complète avec la mariage des parents de l'épouse :
- Jean DUPOUET et Anne PAPIN, le 25.06.1771 à Vallet 44.....
Merci à eux, car pas facile ces communes limitrophes, ici à deux autres départements, "cela nous retire une belle épine du pied" !.....
A la "sla", concernant la généalogie des RIVET-CHAUVEAU, plusieurs ponts sont fait à partir de la base "CGO44", dont les mariages suivants :
- Pierre DURVILLE et Sébastienne MENARD, X en 1735, à Clisson 44;
- Michel PAPIN et Anne DUTEMPLE, X en 1749, à Clisson 44;
- Jean PAPIN et Jeanne PETITGAST, X en 1712, à Vallet 44;
- François DUTEMPLE et Marie MENARD, X en 1722 à Clisson 44;
Nous butons sur les couples :
- Charles JOUET et Marguerite LOYSEAU, X avant 1709 ?.....
- René GERMON et DIACRE (?) Mathurine, avant 1715 ?.....

Le 05.09.2010, beau dégrossi avec de nombreux compléments au niveau des branches CHAUVEAU, de Montfaucon et DUPOUET, de Roussay et la Romagne 49, grâce, une nouvelle fois, à l'excellente initiative de Dominique PENISSON, avec son moteur de recherche sur les BSM de Vendée et de ses environs, transmis et maintenant développé par les AD de Vendée : "Noms de Vendée".
Il nous faut maintenant valider le tous en trouvant le mariage clé de :
- Jean CHAUVEAU, né de Jean et Marguerite DURVILLE, le 08.09.1774;
avec la bonne Jeanne DUPOUET !.......

Le 04.09.2010, d'autres mariages sont trouvés St Crespin-sur-Moine 49:
- Jean CHUPIN et Renée BARRE, en 1702;
- René BRELLE et Renée ANDRE, en 1690......

Enfin avancée majeure en débloquant l'ascendance de Julien RIVET et de Françoise COICAULT, à la Boissière- du-Doré 44.
Nous remontons ces ascendances jusqu'à six générations.

Le 02.09.2010, le recensement de 1906, à la Chapelle-sur-Erdre 44, nous renseigne sur les lieux et années des naissances des enfants RIVET - PISSOT. L'acte de naissance de Suzanne RIVET, nous permet de connaitre la date et le lieu du mariage avec Francis LAURENTIN.
Nous remontons avec certitude de deux générations la branche de Fernand Henri Julien RIVET, de Montfaucon-sur-Moine 49, Notaire, comme son père (lui originaire du Puiset-Doré 49).

Nous bloquons sur les mariages suivants :
- Jules Théodor CHAUVEAU et Jeanne BRETAUDEAU, avant 1838;
- Julien RIVET et Françoise COISCAULT, avant 1837;
- Jean COURTIN et Catherine GIRON, avant 1757;
- Claude HUCHELON et Jeanne CHIRON, avant 1762.
- Jean CHUPIN et Renée BARRE, avant 1712;
- René BREL et Renée ANDRE, avant 1707;

Notre cousin germain René ALBERTEAU, est en lien avec les RIVET, par le couple :
- François BRETAUDEAU et Renée CASSIN, X en 1623, à St Germain-sur-Loire 49...
___________________________________________________________________________________________________________________
Le 28.08.1010, la base de l'Agéna à la "sla", nous permet de développer l'ascendance, jusqu'à trois générations, de Marguerite BOUSSION, épouse Louis TRUDEAU, issue :
- par son père de St Georges-sur Loire 49
- par sa mère de Montrelais 44;
Elle est fille de Pierre BOUSSION et de Jeanne GENDRON, X en 1702......

Un potentiel autre cousinage, respectivement au maximum, à la 10ème et 7ème génération, n'est pas impossible avec les OUVRARD venant de :
- Bouzillé - la Chapelle-Saint-Florent 49, pour la branche de l'épouse de Léon PISSOT
- Vezins - La Tourlandry 49, pour notre branche, à partir de Joseph BOUSSION (mais pourra-t-on le démontrer du fait de la limite d'accès aux actes 1600-1670 ?) !

De Sébastien OUVRARD, époux de Catherine AVRILLAUD (branche TRUDEAU) on trouve aussi :
- Marie OUVRARD qui épouse René MICHEL à la Chapelle-Saint-Florent 49, en 1685.

Faut-il attribuer un deuxième mariage à ce Sébastien : avec Françoise AUDIGANE, av 1688 ?
Dont au moins cinq autres enfants : Sébastien, Françoise, Louise, Anne et Perrine ....

Ce Sébastien (ou l'un des deux s'ils sont différents) est fort probablement, fils de :
- Sébastien OUVRARD et ROHARD Elisabeth.....

Par une toute autre branche, Rémy BLOT, nous apporte la mariage de Guillaume PISSOT et LIBERGE Mathurine, le 10.09.1693, à Bonnétable 72.
Il est le frère du Michel, époux de CHAMPROUX Jeanne, épouse dont nous recherchons le décès avant 1712 !?......
___________________________________________________________________________________________________________________
Le 27.08.2010, Menie GREGOIRE donne suite à notre courrier du 15.08.2010. Elle évoque notamment ne pas connaitre les origines de son trisaïeul FURET.
Son courrier, fort utile, nous permet, entre autre, d'objectiver le lien de Menie avec sa tante Suzanne RIVET (celle-ci descendante de Léon PISSOT, lui n'aynt aucun lien de sang avec Menie) .

Nos recherches évoluées sur la généalogie de Menie, comptent, à ce jour, un minimum de six générations complètes pour toutes les branches.
Nous butons actuellement sur les mariages suivants :
- Joseph TALBOT et Jeanne ROI, X avant 1777; sur le 79;
- François Pierre Paul SIMON et Henriette POMMERET, X avant 1780, sur le 79;
- Louis JACTEL et Anne marie Marguerite FLANDIN (CLAUDIN; CHAUDIN), X avant 1820 sur le 55;
- Pierre GUIET de la Gravière et Angélique GUIOT, mariés avant 1801, sur le 37;
- L'alliance des parents de François FURET (union supposée libre) ;

Michel CHEVALLEREAU, attirera notre attention sur l'acte de Naissance de François DOUAUD, fils naturel, le 16.01.1820 à Pont-Saint-Martin 44;
le patronyme de la mère et son prénom sont ainsi identifiés (nous avons une piste d'ascendance en hypothèse pour chacun des deux parents !...), sur le 44; l'échange reste ouvert.......
__________________________________________________________________________________________________________________

La recherche continue :
Butant sur le mariage Jean BREUX et Françoise LESSEUR, nous nous inscrivons en complément au niveau du groupe d'échange généalogique du département 61.......

D'autre part Nicole GODEFROY, nous informe de la naissance de Charles POULAIN, le 28.01.1758, à Argenton-le-peuple 79, de :
- Charles Julien Jacques POULAIN et Marie SAVARIT......

Le 26.08.2010, à la Roche-Mabile 61, nous débloquons la parenté de Catherine BELLOCHE, épouse de François PASQUIER, X en 1722 (mère de l'épouse difficile à décrypter); Serge MOTTE, nous aide ensuite à progresser vers une deuxième génération, nous menant définitivement en fin de cette branche BELLOCHE de l'Orne, pour la généalogie de Léon PISSOT.

Enfin par recoupement, nous déduisons que les parents de Anne LEPROUX, pourraient être Michel LERPOUX et Jeanne BELOUIN, car on a deux signatures significatives au mariage non filiatif PISSOT - LEPROUX en 1712 :
- Jeanne BELOUIN, qui serait donc sa potentielle mère;
- Marie MARSEUL, supposée sa belle-soeur, épouse de Julien LEPROUX......
Nous écartons l'autre hypothèse de patrentée par Maurice LEPROUX et Anne BOULARD, car leur fille Anne épouse René CHOPPELIN, en 1710 et lui se remarierait après la naissance de leur fille Anne née en 1711 au Mans Notre-Dame de la Couture......

Le 25.08.2010, dans le cadre des blocages de quelques branches d'ascendances de Léon PISSOT, je m'inscris sur le groupe d'échange du CGW 72, pour poser la question de la commune de naissance, mal ciblée, de Marie Rosalie BREUX, le 02.04.1795 (La roisè Mabile ?).
Une réponse très rapide de Serge MOTTE, nous entraine vers un département voisin, avec la suggestion de décryptage : la Roche-Mabile 61.
On nous donne aussi les parents de Marie Rosalie, qui s'y marient en 1778;
en prime les grands-parents :
- Julien BREUX et Catherine GOLLAY;
- Michel PASQUIER et Marguerite SOREL;
(Il convient donc d'abandonner la piste et pré-construction de la large fratrie ascendante, à partir d'une Marguerite PASQUIER de St Michel-de-Chavaignes 72; on ne gagne pas à toutes les anticipations !)

Les arbres en ligne nous permettent de développer deux générations de plus, pour la branche de Catherine GOLLAY, mère sugérée de François BREUX.

Yves Marie FOURNIER, apporte lui aussi sa contribution, avec trois mariages :
- Pierre SOREL, fils de Michel et de Marie HUE, et veuf de Marie PATRICE
X le 14.10.1738 à La Roche Mabile 61;
- Marie BOUGERY, fille de René et de Marie MARTIN;

- René LEGUE, fils de + Pierre et de Marie Anne HACHARD;
X le 29/08/1757 à La Bosse 72;
- Françoise HULLIN, 25 ans, fille de + Charles et de Marie ABOT;

- Louis PISSOT fils de Michel et de Anne LEPROU;
X le 22/10/1742 à Saint Mars la Brière 72;
- Louise CHAUVIERE, fille de Louis et de Marie Louise LHERMITE.

Serge MOTTE, complète avec une synthèse contenant tout un pan de généalogie complémentaire de l'ascendance de nos PISSOT, à partir de René Louis époux de Marie Rosalie DREUX;

Un immense merci à Serge et Yves Marie, pour ce grand et large service rendu, nous qui ne sommes pas de ce secteur géographique.

Le 24.08.2010, l'arbre de Jean Pierre LECOUTRE, nous permet à Saint-Michel-de-Chavaignes 72, d'anticiper une probable ascendance d'une Marguerite PASQUIER potentielle épouse de François BREUX ( "? ": car mariage à trouver ) !.....

Le 23.08.2010, Daniel JUDIC, de retour de congés nous apporte le mariage des parents de Nicolas JUTEAU , qu'il nous suggère, veuf de première noce de Marie Charlotte CATROUX, avant d'épouser Catherine LEGOIS :
- Pierre JUTEAU et Renée AMBROISE, mariés le 27.11.1710, Saumur 49.
Nous progresserons de deux autres générations, vers St Hilaire-Saint-Florent 49, pour cette fin de branche JUTEAU !

A la "sla", à partir de la base de l'AgénA, concernant la suite de la recherche PISSOT-
TRUDEAU, nous progressons sur toutes les branches incomplètes du 49 :

Nous avons maintenant la certitude que l'épouse de Pierre BONENFANT, dont la descendance nait à la Tessoualle 49 à partir de 1707, ne peut plus être cette Perrine FONTENY, fille du couple FONTENY-POITOU, puisque cette dernière nait en 1709.
L'épouse de Pierre est donc née vers 1690 (ou avant), plus probablement issue du 79 (environ-
nement des Echaubrognes ou de Nueil-les-Aubiers) !.....

Par contre un premier lien, dans l'ascendance PISSOT-TRUDEAU, ressort à Saint-Hilaire-du-
Bois 49, par les CATROUX :
- Marie Caroline TRUDEAU, épouse de Léon PISSOT en est issue indirectement à la 9ème génération, par son père Nicolas JUTEAU, qui en première noce avait épousé Marie Charlotte CATROUX (à la 4ème génération), par Christophe CATROUX et Jacquine BOUDIER, X en 1669 à St Hilaire-du-Bois 49;
- Joseph BOUSSION (notre arrière grand-père) par contre, lui aussi, à la 9ème génération, descend de Pierre CATROUX époux de Jacquine CATROUX, X en 1658 au Voide 49.

Pierre est supposé frère de Christophe, issu du couple CATROUX -GRUGET, X avant 1619.

Côté TRUDEAU, reste a évoluer sur les branches ascendantes du couple POULAIN-VAY, lui dit d'Argenton- le-Peuple 79 et décédés à Thouars 79, en 1794......

Côté PISSOT, pour ce qui est du 72, nous avons à évoluer à partir des couples :
- BREUX - PASQUIER, avant 1795;
- PISSOT - CHAUVIERE, avant 1785.....

Le 22.08.2010, tentative de rapprochement de toutes les fins de branches publiées sur la sarthe au niveau du patronyme PISSOT.
Nous butons pour un raccord objectivé, au niveau du couple :
- Louis PISSOT et Louise CHAUVIERE, X avant 1743 !.....

Le mariage DUBOIS-BAILLAIRGEON est trouvé.

Le 20.08.2010, nous repérons sur GeneaNet, des généalogies au patronyme JUTEAU, sur Saumur 49; dont une Agathe Marthe (prénom peu courant, donc encourageant), née le 06.10.1774, de Louis JUTEAU et Marie DUFRESNE.
On bloque très vite au niveau du grand-père Nicolas JUTEAU, dit par Daniel JUDITH, né le 14.02.1716 à Saumur 49 (mais pas d'acte en vue de prime abord : les actes ici y sont largement mélangés) !?
Côté grand-mère paternelle : LEGOIS, on remonte jusqu'à cinq générations de plus;
Côté grand-mère maternelle : DUFRESNE, par les ROSSIGNOL, nous progressons pour partie, de cinq autres générations.....

La validation du tout va se faire après coup, avec la longue recherche acte par acte, d'abord sans résultat pour l'an III; puis les tables de fin d'actes de l'an II, soudain vous nous dévoiler l'acte majeur :
- Jacques OUVRARD et Agathe Marthe JUTEAU, mariés le 20.06.1794 à Saumur 49.
L'acte conforte aussi, que la mère de Jacques OUVRARD (lui dit de Cholet), est bien une BONENFANT, de la Tessoualle 49 (transcrit à partir de la phonétique "tessoueille").

Reste donc deux actes de mariages à trouver sur notre secteur :
- Pierre BONENFANT et Renée THIBAULT, avant 1746.
- Pierre BONENFANT et Perrine FONTENY, (avant 1726) révisé à avant 1707 (si la révolution de 1789, ne les a pas totalement détruits aux marges du 49 et du 79 d'aujourd'hui).....

Le 19.08.2010, nous faisons évoluer positivement la branche des BONENFANT, qui alternent de chaque côté de la frontière 49-85 et dont est présupposé descendre Léon PISSOT.

A cette occasion, de la généalogie de l'époux de notre grand-mère de coeur, nous validons le premier mariage de Pierre BONENFANT avec Marie ROUSSLEOT, le 18.11.1722 à St Christophe-du-Bois 49; il épousera ensuite Françoise GUIGNARD en 1732, à Cholet 49, veuve de Jacques BENESTEAU, de la Romagne 49.

On aurait pu envisager dans un premier temps que Pierre BONENFANT, époux de Renée THIBAULT , puisse être celui né en 1725, à St-Christophe-du-Bois 49, du couple précédent !
Mais différents croisements nous amènent à le raccorder au couple de Pierre BONENFANT et Perrine FONTENY,

Le 18.08.2010, le cap du mariage TRUDEAU - DUBOIS est maintenant dépassé. Nous butons à nouveau dans le Saumurois 49, sur les alliances suivantes :
- François TRUDEAU et Magdeleine BIAILLE, avant 1694;
- Noël CHESNEAU et Marie RICHARD, avant 1707;
- Pierre VALET et Jeanne REBEILLEAU, avant 1695;
- Louis SANZE et Jeanne GIRARD, avant 1700;
- Charles POULAIN et Elisabeth VAYE, avant 1788;

Une nouvelle branche découverte ce jour, rattache les racines de Léon PISSOT, à Cholet 49, bourg devenu ville, ou il s'y installe dès 1872 et ou il y fera quelques trente années de carrière comme médécin titulaire à l'Hôtel Dieu.
Nous butons au niveau de :
- Piere BONENFANT et Renée THIBAULT, avant 1750;
- Pierre OUVRARD et Marie MASSON, avant 1711;
Branche qui côté BRAUD, épouse de Jacques OUVRARD, nous conduit au Boupère 85, avec un mariage qui nous résiste aussi, celui de :
- Pierre BRIDONNEAU et Perrine VERDON, avant 1682;
Nous allons trouver les jours suivants que ces OUVRARD viennent de Bouzillé 49.

La Généalogie de Léon PISSOT est en devenir, elle devrait pouvoir rejoindre celle de quelques autres personnalités locales, comme Menie GREGOIRE, (contemporaine, cousine de l'arrière petite fille de cet ancien Maire de Cholet). Généalogie, elle aussi absente à ce jour, au niveau des personnalités nationales, sur "GénéaNet", à partir de "GénéaStard" !......
Que la famille se manifeste, ce manque ne saurait tarder à être comblé !.....

Le 16.08.2010, après plusieurs semaines d'impossibilité à poursuivre les recherches à la "sla", je vais enfin commencer à fouiller ce qui pourrait y être disponible sur la vie de Léon PISSOT.
Beaucoup d'éloges sur cet homme : "une noble et grande figure"; "écrivain distingué, au style facile et concis"; "préoccupé d'entretenir avec ses confrères les plus étroites relations"; "toujours sur la brèche, surmené par une existence...active".....
"Appelé sous les drapeaux, de l'armée de la Loire, là il se trouva au milieu des jeunes gens de Cholet, dont il partagea le sort jusqu'à la fin des hostilités; à la bataille de Cercottes où le 29è Mobiles fut si sérieusement éprouvé, on le vit prodiguant ses soins aux blessés avec un zèle et un dévouement auxquels chacun de ceux qui ont vécu se plait à rendre justice" (propos de J.Charrier président de la SLA 1907).....
Généalogiquement, nous confortons des acquis et accédons au relevé de son décès sur le 44, ainsi qu'à deux autres photos de lui (coupure de presse en 1965, photo estimée vers 1890, une autre dans un cadre exposé à la sla, vers 1900; celle que nous avions précédemment de lui bien plus jeune est estimée vers 1876; un arrière petit neveu détiendrait celle de son mariage en 1871, ou de cette période proche)......

Lien d'amitié avec notre arrière grand-père Joseph BOUSSION, suite à la guerre de 1870-71 (la 3ème section du 29è Moblies de M&L, a été constituée à partir de Cholet); ou lien familial collatéral à deux ou trois générations :
On trouve ce jour une piste à vérifier pour cette seconde hypothèse :
- le mariage de Marguerite BOUSSION et Louis TRUDEAU, en 1742 à Fontevrault 49 ?....
(on sait objectivement depuis quelques jours, que Léon PISSOT avait épousé sa cousine germaine par les TRUDEAU).
A savoir que les généalogies PISSOT et TRUDEAU, sur GénéaNet, ne raccordent aucunement les branches qui nous intéressent aujourd'hui (collatéraux pas assez développés).

L'énigme à cet instant reste entière !......

Nous butons sur les mariages de :
- Louis Etienne PISSOT au niveau de son 1er mariage avec Françoise Marie BASTON, avant 1784; en seconde noce il épouse Françoise Louise LEGUAY en 1784;
- François BREUX et Marguerite PASQUIER, av 1795;

Votre aide peut nous être précieuse !.....


Le 14.08.2008, grande percée "à la force du clavier", d'acte en acte, concernant l'ascendance de Léon PISSOT.
Nous progressons de quatre à six générations......
Grande discrétion surprenante, autour cet ancien Maire de Cholet, auteur de plusieurs ouvrages, fondateur de "la Maison des sciences" et à l'initiative du premier Muséee, de cette nouvelle ville.
Personnalité, qui comme Ménie GREGOIRE (contemporaine), elle née à Cholet, ont leur place parmi les célébrités de "GENEAstar" de GeneaNet !......

Le 29.07.2010; belle avancée sur la branche descendante de Léon PISSOT, °1846, autour de l'énigme qui en fera le parrain de notre grand-mère paternelle, en 1876.
Sur le moteur de recherche de la Mairie de Cholet, en ligne, nous lui trouvons quatre enfants, nés de Marie Caroline TRUDEAU, °1848 (et non pas POULAIN comme on avait pu l'entendre, il y a une dizaine d'années).
Un frère : Ernest PISSOT, horloger à Nantes, en 1873, est cité comme parrain à la naissance de Marguerite Ernestine; elle épousera Ferdinand Henri Julien RIVET (j'avais noté à tord : RIVIERE), en 1898 à Cholet (d'où pourrait partir l'alliance avec les LAURENTIN, par une fille de ce couple !?).

D'autre part nous développons une grande partie de la branche ascendante des LAURENTIN, artisans et fabricants du 19ème à Cholet, à partir de deux naissances du couple Arthur LAURENTIN et Juliette FURET.
Actes accessibles sur le site de Cholet, dont Maurice et Marie, qui s'allient en 1913 et 1908. Cette branche nous mène vers la Vendée, à Mortagne-sur- Sèvres, avant 1740, avec les couples :
- LAURENTIN-PAVIN et GAUFRETEAU-ROUET......

Marie LAURENTIN (Menie GREGOIRE) °1919, ente autre, célèbre animatrice radio sur RTL 1967-1982, se raccorde à cette branche par le couple LAURETNIN-JACTEL, fort probablement couple collatéral avec LAURENTIN-RIVET !?.....


Le 28.07.2010, rapprochement des fins de branches MARTINEAU. Nous dégageons une vingtaine de branches directes, étudiées sur ce patronyme !.....

Ce même jour je suis interpellé par meil par une personne se disant arrière petit neveu de Léon PISSOT, travaillant sur un essai de sa biographie (publication inexistante à cet instant). Sachant que la tradition familiale nous le donne parrain, au baptême de notre grand-mère : Marie Marguerite Ursule BOUSSION, née le 03.05.1876 à St Georges-du-Puy-de la Garde 49.
Malheureusement, à ce jour, nous n'avons jamais réussi à avoir accès à sont acte de baptême, qui nous permettrait de vérifier objectivement ce fait !......
____________________________________________________________________________________________________________________
Les autres trouvailles du dernier trimestre de l'année 2010, or personnalié du choletais, sont accessibles sur "jclmichon" pour des collatéraux plus éloignés de nos branches et sur "ma page contact" Généanet, à l'identifiant "mimiche" pour nos branches ascendantes directes :
http://touscousins.geneanet.org/contact/mimiche/Jean-Claude-Michon
Notre nouvelle adresse meil est : jeanclaudemichon@sfr.fr depuis octobre 2009.
_

Allmän uppladdning
  • 53 981 personer (uppdaterade den I går)   
  • 1 personakt
  • Inga dokument
  • Inga vykort
  • Inga släktvapen
  • 2 Gravstenar och minnesmärken
  • Ingen tagg
  • 16 indexerade namn på Gravstenar och Minnesmärken
  • Inga arkivuppgifter
    (Inga avskrift - Inga skannade register)